Le quartier « Harajuku »

Takeshita-Street.jpg

Harajuku fait partie du quartier de Shibuya à Tokyo.

Ce quartier est fréquenté par un grand nombre de jeunes qui profitent du week-end, durant lequel ils n’ont pas l’obligation de porter l’habituel uniforme, pour se distinguer par leur style vestimentaire. On y voit généralement des adeptes de la mode Lolita, des jeunes gens habillés en chanteur de rock ou en Visual Kei, et, des cosplayers déguisés en personnage de manga, d’anime ou de jeux vidéo.

TK-2010-05-09-010-001-Harajuku.jpg

De célèbres groupes de Visual Kei approvisionnent leurs garde-robes à Harajuku, tels que X Japan, Dir en Grey, An Cafe, … . Ces modes vestimentaires sont ensuite reprises par les adolescents.

Spinns-Harajuku-Shop-2-2012-12-010.jpg

Le quartier d’Harajuku est également connu pour abriter l’un des plus célèbres sanctuaires shintoïste, le Meiji Jingū, au milieu du Parc Yoyogi, une forêt artificielle plantée vers 1920.

Meiji-jingu_shinmon2.jpg

La célèbre avenue Omotesandō, les « Champs-Élysées » de Tokyo, relie Harajuku à Aoyama. L’autre rue connue du quartier est Takeshita-dōri, elle concentre un grand nombre de boutiques qui habillent entre autres les Gothic Lolita, les Cosplay, les Sweet Lolita.

6c5aec11cb6803d013e7974724191af7.jpg

Publicités

Sensō-ji

sensoji-temple-tokyo.jpg

Le Senso-ji est un temple bouddhiste dédié à la déesse Bodhisattva Kannon.

Il est situé dans le quartier d’Asuka dans l’arrondissement de Taito à Tokyo. Il est le plus vieux temps de Tokyo.

D’après une légende, le 14 mai de 628, sous le règne de l’Impératrice Suiko, deux Frère, Hamanari et Takenari Hinokuma, qui péchaient dans la rivière Sumida, ont trouvé une statue de la déesse Kannon dans leurs filets. En rentrant au village, il furent sermonné par le seigneur du village, Haji no Nakamato, qui était un Bodhisattva. Les deux frère, qui furent impressionné se sont ensuite convertit au Bouddhisme. La statue quand à elle fut placée dans un temple. Les frères Hinokuma, ainsi que Haji no Nakamato passèrent leur vie à prêcher la voie bouddhiste.

Le temple Senso-ji fut terminé en 645 et prospéra tout comme le quartier d’Asakusa. Jusqu’à la seconde guerre Mondiale, où il est devenu indépendant, le temple était associé à la secte Tendai.

En 1649, le sanctuaire Asakusa (Sanja-sama) fut érigé pour rendre hommage au trois hommes et pour les élever au rang de divinités, sur otdre du shogun Tokugawa Iemitsu.

On célèbre dans ce temple, durant le troisième week-end de mai, la Sanja Matsuri, grands festivals de shinto à Tokyo, qui attirent entre 1,5 et 2 millions de visiteurs Japonais ou étrangers chaque année.

~ Kana ~